Effinergie ou Collectif Effinergie est une association française créée en 2006, qui a pour objectif de promouvoir les constructions et rénovations de bâtiments à basse consommation d’énergie. Effinergie peut être comparé à d’autres marques utilisées en Europe : Minergie en Suisse et Passivhaus en Allemagne.

Son premier label, lancé en 2007, a eu un fort impact de stimulation dans l’évolution de la réglementation thermique française, dont l’objectif de consommation énergétique moyenne de 50 kWhep/m²/an a été repris comme base réglementaire de la RT2012. L’association poursuit son travail et propose le label « Effinergie+ », dans le but d’anticiper la future RT2020 et de favoriser l’intronisation du BEPOS comme norme constructive.

Label BBC-Effinergie

Lancé en janvier 2007, le label BBC-Effinergie se voit comme la proposition d’aller plus loin que les exigences fixées par la RT2005. Globalement, les performances atteintes par un bâtiment certifié sont améliorées de 50 % par rapport à la base réglementaire, en matière de consommations d’énergie — soit 50 kWhep/m²/an — et de qualité thermique de l’enveloppe du bâtiment. À titre de comparaison, les labels d’État — HPE et THPE — visent alors des améliorations de 10 et de 20 % par rapport à la consommation conventionnelle.

En guise de bilan, fin septembre 2011, 42 000 maisons individuelles, 230 000 logements collectifs et 543 opérations tertiaires (soit 4 millions de m²) ont au total été labellisées BBC-Effinergie ou sont en passe de l’être2.

Label Effinergie+

En janvier 2010, en parallèle de l’entrée en vigueur la réglementation thermique de 2012 dite « RT 2012 », le Collectif propose d’aller encore plus loin3,2. Ce nouveau label plusieurs exigences supplémentaires par rapport à la RT2012 :

  1. la consommation énergétique moyenne passe de 50 à 40 kWhep/m²/an (soit 20 % d’amélioration).
  2. l’étanchéité à l’air du bâtiment doit être améliorée, avec 0,4 m³/h/m² en maison individuelle, 0,8 m³/h/m² en habitat collectif et 1,2 m³/h/m² en tertiaire, contre respectivement 0,6 m³/h/m²1 m³/h/m² et1,7 m³/h/m².
  3. il demande de prendre en compte la totalité des consommations d’énergie, ce qui implique d’évaluer toutes les consommations mobilières — dont électronique/informatique, électroménager, éclairage — idéalement en installant des compteurs de consommation sur les prises de courant ; avec affichage de la consommation conventionnelle d’énergie primaire par usage et type d’énergie.
  4. il encourage le développement de la production d’énergie locale et renouvelable et de moindres émissions de gaz à effet de serre, avec affichage de l’évaluation des consommations mobilières annuelles par usage, de la part de consommation couverte par la production locale d’énergie d’origine renouvelable en pourcentage, des émissions de gaz à effet de serre en kg eqCO2.

Un guide précise l’utilisation, l’entretien et la maintenance des équipements et du bâti permettant de préserver la pérennité énergétique ; une attention particulière est portée au confort visuel, acoustique, au confort l’été et à la qualité de l’air.

Le label d’État THPE-2012, en cours de mise au point, s’inspire directement des objectifs d’Effinergie+, avec toutefois des exigences moindres en termes d’étanchéité à l’air ou de contrôle des consommations4.