Comment choisir un constructeur de maison en bois ?

Avoir une maison en bois a toujours fait partie de vos rêves. Après maints efforts, il y est grand temps de passer à l’œuvre. Pour cela, une étape très importante doit être franchie, le choix d’un constructeur de maison en bois. Cette étape est à prendre avec des pincettes pour éviter de voir les efforts et les économies ardemment dû partir en fumée ou encore se retrouver sans un centime et un chantier à l’abandon. Il est primordial de faire une checklist minutieuse pour choisir son constructeur de maison en bois.

Les principaux critères pour choisir un constructeur de maison en bois

Plus on sait, mieux c’est. Avant de se lancer et de taper sur Google : « constructeur de maison en bois », il est important se renseigner sur les différents critères de base pour un choix judicieux. Pour commencer, il est dans votre intérêt de prévaloir les services qu’offrent les entreprises françaises de construction. Cela se justifie par le fait qu’il y a moins d’élément d’extranéité et que les détails et la réputation de cette entreprise peut être passées à la loupe. Pour poursuivre, le constructeur de maison en bois doit être déclarée et enregistrée.  Cela vous apporte une sécurité juridique sans pareille ainsi que de jouir des divers droits que les textes en vigueurs octroient.

A côté de la nationalité de l’entreprise, la notoriété et la réputation du constructeur de maison en bois fait partie des critères de choix essentiels. Certes, goûter aux nouveautés est une bonne chose et n’en déplais pas les aventureux. Mais quand quelques euros voire des milliers d’euros sont enjeux, il est préférable de troquer le goût de l’aventure contre celle de la sûreté. Ainsi, pour éviter les surprises et avoir le contrôle en amont de votre investissement, il est préférable de se tourner vers des constructeurs déjà connus sur le marché et ayant fait ses preuves. Pour cela, il faut accorder plus d’attention aux constructeurs qui vous laissent ou encore mieux, qui vous propose des visites des chantiers en cours par exemple. Votre choix doit se pencher sur un constructeur qui a la capacité de vous présenter une liste réelle et exhaustive de ses travaux et réalisations. Dans le cadre des travaux et réalisations finis, il est possible de vérifier cela avec des visites, comme susmentionné, ou encore par le biais des catalogues présentés par les constructeurs.

Si tel est le cas pour les savoir-faire et la qualité des travaux, il est nécessaire de se renseigner sur la moralité de l’entreprise de construction en bois et aussi sur celle de son ou ses dirigeants. L’existence des émissions et documentaires en matière d’investissement en construction qui tourne aux cauchemars motive fortement une telle séance d’espionnage.

Suite à des recherches concluantes et des faits à signaler, ou « RAS » comme disent les soldats, il est donc temps de se focaliser sur la disponibilité et le professionnalisme du constructeur de maison en bois. En effet, jouir d’une grande notoriété et avoir un cursus sans pépin sont des signes de professionnalisme à prendre compte. Néanmoins, il faut toujours se méfier. Les entreprises de construction en bois avec une renommée battant toute concurrence, ou du moins étant leader sur le marché, est toujours synonyme d’emploi de temps serré et des agendas bouclés. Ainsi, prudence est requise pour ne pas avoir un chantier s’étalant sur une période indéterminée. Les signes sont visibles lors du premier contact. Une entreprise mettant un certain laps de temps à vous caler un rendez-vous ou vous envoyez un devis devrait tiquer votre attention. Comme le temps vaut de l’argent, il est préférable de travailler et d’économiser avec un constructeur disponible et fiable.

Les critères subsidiaires qui limiteront le choix

Pour affiner votre choix, il est recommandé de privilégier le label qualité. Pour cela, des certifications et des attestations de normes que dispose une entreprise de construction de maison en bois sont des signaux de présélection très important.  Pour éclairer votre lanterne et éviter de se faire berner par n’importe quelles étiquettes, voici quelques certificats et marquages de normes à savoir en termes de construction. Il y a la certification NF, acte volontaire relevant de la décision du constructeur. Cette certification est issue d’un audit rigoureux et très exigeant, ayant pour but de sécuriser les particuliers. Parmi les certifications, elle se transcrit par le respect des engagements que donne le constructeur en question. Il y a aussi les labels FSC (Forest Stewardship Council) et PEFC (Program of the Endorsement of Forest Cetification). Ces labels signifient que votre constructeur respecte les normes en matière d’écologie et d’environnement, et qu’il est soumis à des audits annuels mais aussi des engagements verts. La qualification Qualibat est une étiquette importante signifiant que le constructeur est reconnu par une commission d’examen comme un organisme professionnel ayant la qualité et la compétence suivant les normes et dispositions en vigueur.

En matière de règlements, il est préférable de prioriser les constructeurs qui vous proposent un contrat de construction de maison individuelle ou le CCMI. Ayant une valeur juridique au même niveau qu’un simple contrat, le CCMI augmente sa valeur par un encadrement plus rigoureux. Edicté par le Code de la Construction et de l’Habitat, le CCMI se mute du statut de simple contrat en un réel cadre de travail. Par cela, l’existence d’un CCMI est une véritable aubaine pour le maître d’ouvrage, c’est-à-dire : vous. Le CCMI représente des obligations et des engagements pour les constructeurs et des droits et garanties pour le maitre d’ouvrage. Parmi ces garanties, il y a la garantie de livraison, la garantie des délais et aussi celle du prix. De façon générale, l’existence d’un CCMI rime avec la bonne exécution de votre chantier et travaux.

En parallèle au CCMI, votre choix doit se porter sur un constructeur qui se conforme au DTU ou Documents Techniques Unifiés. Pour les profanes, le DTU peut être assimilé à un cahier des charges définissant les normes françaises ainsi que les normes d’exécution des travaux. Ce dernier est réalisé par la Commission Générale de Normalisation du Bâtiment et est obligatoire. Concrètement, les DTU sont des documents de référence que le constructeur doit suivre afin de procéder à une exécution de votre projet suivant les règles de l’art. Pour les constructions en bois, il y a le 31.1 DTU (charpentes et escalier en bois), le 31.2 DTU (chantier de construction à ossature en bois) et le 41.2 DTU (bardages extérieures). Avec le DTU, votre constructeur doit se conformer au PLU ou Plan Local d’Urbanisation et vous guider dans la réalisation de votre projet de maison en bois. Le respect du CCMI et du DTU octroi la faveur des assurances et des banques.

 

Les modalités de choix possible pour dénicher un bon constructeur de maison en bois

Comme les critères de choix ont été décortiqués, il est maintenant temps de passer aux choix proprement dit. Concrètement, on va voir dans ce troisième point les diverses manières de choisir son constructeur de maison en bois.

Avant de passer en profondeur, on vous livre une petite astuce. Le choix d’un constructeur de maison en bois peut être facilité avec la collaboration d’un architecte. En effet, œuvrant dans le même secteur, celui du bâtiment, un architecte peut être un raccourci pour le long périple qui vous attend.

La première option est de collaborer avec Google ou autre moteur de recherche. Les référencements payant feront le reste de travail. En quelques secondes, vous avez des listes de constructeurs de maison en bois et inéluctablement leur site web. Mais cela s’arrête à une simple liste.

Une alternative à cette première est possible. On peut faire appel à des comparateurs sur la toile. Ayant le même principe que tous comparateurs, les comparateurs en constructions, vous propose un large choix suivant des critères diverses. Dans la majorité des cas, la soumission et la somme des devis est un facteur de comparaison. A titre d’information, il faudrait au moins 5 devis pour assujettir votre choix.

D’autres procédés sont disponibles afin de trouver un constructeur de maison en bois. Pour commencer, il y a la greffe du tribunal. Elle vous sera d’une aide précieuse. En effet, elle permet de mettre « out of the choice » et d’éliminer les sociétés qui sont en liquidation judiciaire. En complément des critères de choix susmentionnés, la santé financière d’une entreprise est aussi un point décisif.

A côté de ces procédés de recherche, le système du bouche à oreille est une mine d’or à exploiter pour sécuriser votre investissement. Il peut se faire à l’ancienne en demandant des renseignements à vos amis ou connaissances propriétaires d’une maison en bois, d’une part. D’autre part, il y a la façon moderne en passant les divers forums. Il vous suffit d’insérer des mots clès dans la barre de recherche tel que : « construction en bois + arnaque+ forums» ou encore « construction bois + fiable » par exemple.

Mais le moyen le plus sûr est de passer par les associations œuvrant dans le bâtiment.  Ces dernières pourront vous donner une liste de constructeurs fiables, enregistrées et agrées. Ces associations peuvent aussi vous renseigner sur les cursus et historiques des constructeurs de maison en bois. Force est d’admettre que cela est un réel gain de temps. Parmi ces associations, il y a l’AAMOI ou l’Association d’ Aide aux Maîtres d’ Ouvrages Individuel. Elle conseille les particuliers, les informent et les assistent out au long de la construction et en aussi en cas de litige. Parmi ces services, l’AAMOI fournit un classement des constructeurs allant des plus fiables et des plus sérieux à ceux qui sont à fuir. Il y a aussi l’UMF ou l’Union des Maisons Françaises. C’est un syndicat qui regroupe des professionnels du bâtiment admis après examen de dossier. Ils s’engagent à offrir une fiabilité de service et un professionnalisme plus que satisfaisante. Les constructeurs membres de l’UMF sont donc dignes de confiance et le choix ne tient qu’à vous.

Quelques points à savoir avant de se lancer

Afin de vous aider à garder le contrôle sur la construction, il est bon de savoir que votre constructeur doit suivre des normes de construction afin que votre future maison en bois soit en normes avec les règlements. Pour informations, il y a la règlementation thermique (RT 2012), les dispositions en termes d’accessibilité des maisons en bois et les règlementations sismiques pour les zones à risque.

Pour finir, il est essentiel de savoir que les constructeurs sont dans l’obligation d’assurer la construction d’une maison. Les assurances obligatoires sont donc : l’assurance dommages-ouvrages et l’assurance tout risque chantier. Les entreprises françaises sont obligées de souscrire une assurance décennale sur le bâti pour le gros œuvre et biennale pour le second œuvre